Biographie de l'artiste

Tiré du document vidéo d’Éric Martin « Gestes de femme »
Tiré du document vidéo d’Éric Martin « Gestes de femme »

Native de la ville de Québec en 1961, Paule Genest a travaillé comme coiffeuse pour hommes à l’âge de 18 ans. Elle a ensuite enseigné la coiffure, l’esthétique et la danse jazz pendant 1 an. Alors âgé de 23 ans, elle part pour le Mexique puis le Pérou et la Bolivie seule avec son sac à dos. Elle visite quelques temples Maya, Incas, Toltèque et Aztèque. À son retour, elle abandonne la coiffure et s’inscrit à l’école des beaux arts du Cégep de Ste-Foy jusqu’en 1987.

La Chute, encre et cire sur tissu.  Résidence Story–The Artist, The Survivor, 2005 à la Chambre blanche de Québec
La Chute, encre et cire sur tissu. Résidence Story–The Artist, The Survivor, 2005 à la Chambre blanche de Québec

Puis, en 1993, elle débute son baccalauréat en arts visuels à l'Université Laval.  Elle s’implique activement dans les arts et la culture du quartier qu’elle halbite : Limoilou. Elle instaure des lieux d’expositions dans quelques bars et organise plusieurs évènements artistiques auxquels elle participe (peinture en direct, peinture sur asphalte, peinture sur mur d’édifice désaffecté et Corde à linge d’artistes). La même année, elle est co-commissaire pour l’événement artistique Peinturlure la rivière (événement documenté) qui regroupe une dizaine de peintres. Aussi l’année suivante, elle participe en tant que coordonnatrice au volet artistique de Neige sur neige. 

Éco art, 1999 parc nautique de Mios, France
Éco art, 1999 parc nautique de Mios, France

En 1997, elle part seule, trois mois, en Europe où elle visite musée d’art, lieu de culte et musée d’archéologie de la France, de l’Italie, de la Grèce, de l’Espagne et du Portugal. L’année suivante, en 1998, elle ouvre et gère un lieu d’exposition d’arts visuels à but non lucratif L’Autre galerie qui est niché dans une caserne de pompier à Limoilou. C’est à ce moment qu’elle est co-commissaire pour l’événement d’art éphémère in situ Éco Art. Cet événement l’amène à voyager en Europe avec 12 artistes des arts visuels de Québec afin de produire pendant 10 jours des œuvres éphémères dans la forêt des Landes d’Acquitaine.

 

Au retour, elle s’inscrit à la maîtrise à l’École des arts visuels de l’Université Laval. Puis s’implique dans plusieurs Centre d’artistes tels que la Chambre blanche, Rouje arts et événements et la Galerie des arts visuels de l’Université Laval.

 

Elle obtient en 2004 son diplôme d’études supérieures (MA) es arts avec mention. Elle expose ses œuvres dans différentes galeries de la Ville de Québec. Elle remporte une bourse de la Ville pour une de ses œuvres Le passage des eaux #10 qu’elle expose au Musée des Beaux-arts du Québec. Elle est responsable de la Galerie Trompe-l’œil du Cégep de Ste-Foy en 2005.

 

Les ateliers de la tête de l'art voient le jour en mai 2007. Elle tient des ateliers d'expression picturale dans les résidences pour personnes âgées et organise des peintures collectives dans les événements publics et privés.